Le Projet Black

Une idée folle

Mais qu'est-ce donc ce projet Black?

Une idée, une inspiration, un défi sortis des esprits un peu dérangés de deux créatrices de robes de mariée.... Joanna (Malianna Création) et Aurélie (Nariaela la Fée Marraine)... 

Elles habitent à l'opposé l'une de l'autre mais font de l'originalité leur cheval de bataille. Elles se lancent l'une l'autre le défi de réaliser une robe de mariée noire, pour se prouver que oui! Il est possible de faire une sublime robe de mariée noire.

Rapidement même si le challenge est intéressant, elles ont envie de le proposer à d'autres et invitent donc d'autres jeunes créatrices (oui, oui, nous sommes toutes jeunes!) à partager l'aventure.

Pourquoi se lancer dans un tel projet vous demandez-vous? Pour le défi créatif, pour découvrir le travail d'autres créatrices, pour se faire plaisir, pour l'amour de la couture!

Et comme tout cela ne suffisait pas, nous avons souhaité associer notre projet à une oeuvre caritative. Notre choix s'est porté sur l'association Etincelle. Cette association propose un lieu de parole et d'écoute aux femmes atteintes de cancers par le biais de groupe de parole, de relaxation, de réflexologie...

Chacunes à notre façon nous cherchons à mettre en lumière la féminité.  

Notre leitmotiv, notre motivation est résumée ici: " nous sublimons les femmes, nous allons montrer que le noir n'est pas triste et Etincelle permet aux femmes touchées dans leur chair et parfois mutilées par le cancer de restaurer leur image et de se faire du bien. Une volonté commune de magnifier la féminité".

Nous sommes 11 créatrices de tous horizons, 3 créatrices de bijoux et accessoire, une photographe et une maquilleuse.

Chacune se présentera sur ce blog très vite...

Si vous décidez de nous suivre, vous découvrirez notre travail au fur et à mesure de la création, vous serez renseigné sur les évènements où les robes seront visibles pour un final que nous espérons explosif avec un beau projet ambitieux.

Si d'ores et déjà nous avons éveillé votre curiosité, abonnez vous! Et si vous le souhaitez vous pouvez dès maintenant faire un don à Etincelle sur la cagnotte ouverte à cet effet en suivant ce lien 

https://www.lepotcommun.fr/pot/x1v9tml2
copier

 Cette cagnotte sera tenue ouverte jusqu'à ce que nous clôturions le projet Black..

projet black1


01 décembre 2014

Joanna, la rebelle attitude chez le black créatrices

Je m’appelle Joanna, mais on me connaît mieux sous le pseudonyme de Malianna.

J’ai 26 ans et je vis dans la région Bordelaise (à Coutras pour être précise).

Je suis vraiment tombée dans la couture lorsque je me suis fiancée. En effet, je suis un peu rebelle dans l’âme, et d’autant que je me souvienne, j’ai toujours dit que je me marierai en rouge. Au départ, c’était surtout pour choquer ma famille plutôt croyante, mais à force de me l’entendre dire, c’est devenu une évidence et le moment venu je n’aurais pour rien au monde fait autrement.

4

Aussi lorsque mon fiancé m’a demandée en mariage, j’ai commencé à chercher une robe dans le commerce, mais n’en ai jamais trouvé. J’ai donc décidé de me lancer dans le projet fou de créer cette fameuse robe rouge dont je rêvais alors que je n’y connaissais quasiment rien en couture. Cela m’a pris quelques mois, mais à force d’acharnement, j’y suis arrivée et je crois avoir surpris tout le monde autour de moi.

3

Lorsque mon mariage a été publié sur Mademoiselle Dentelle, j’ai eu plusieurs demandes de futures mariées qui, comme moi, avaient du mal à trouver la robe de leurs rêves dans le commerce, et c’est comme ça que j’ai décidé de me lancer et de créer pour les autres.

Amoureuse de l’amour et des belles histoires, je m’attache à rendre chaque robe aussi unique que l’est la mariée et surtout j’essaye d’aider les futures mariées à assumer leur grain de folie.

Mon plus grand bonheur : entendre à chaque nouvelle robe « je ne t’oublierai jamais, tu as réalisé mon rêve ! »…

5

 

Le projet black est une continuité de cet esprit rebelle… Depuis longtemps je voulais faire une robe de mariée noire et alors que nous discutions avec Aurélie (Nariaela la Fée Marraine) sur Facebook de travailler sur un projet commun l'idée de cette robe noire s'est imposée.

"Aller, on fait chacune une robe de mariée noire pour la fin de l'année". Aurélie a dit banco!

 

Le projet Black était en train de naitre,  inviter d’autres créatrices à nous rejoindre, a semblé être l'occasion de créer un évènement stimulant tant au niveau des rencontres que de la création.

Mais que nous concocte Joanna? En attendant vous pouvez faire un tour sur sa page facebook et son site:

https://www.facebook.com/maliannacreations?fref=ts

http://www.malianna-creations.fr/

 

23 novembre 2014

Alice l'imagination au bout des aiguilles

Alice , nom de scène Créa-Lys, 27 ans...

1

J'ai toujours été très intéressée par la couture.

Au environ de 7 – 8 ans je faisais déjà des vêtements pour moi ou mes poupées en coupant à un endroit, nouant de l'autre et à la fin j'arrivais à avoir ce qui ressemblait -de très très très loin- à une robe bustier dos nu avec laçage ou à un ensemble bikini et paréo de plage ! Un peu plus tard, j'ai appris les bases de la couture avec ma grand-mère maternelle. J'ai grandi en voyant mes deux grand-mère coudre, l'une était couturière avant d'être à la retraite, l'autre a réalisé sa robe de mariée quand elle avait 20 ans. Durant mon adolescence j'ai donc commencer à coudre un peu, essayant de me faire des robes ou des t-shirts. Arrivée à l'université je n'ai plus eu beaucoup de temps à y consacrer donc j'ai arrêté. J'ai repris la couture à la fin de mes études, pour le plaisir de me créer les vêtements que je ne trouvais pas dans le commerce.

8


En 2012, quand mon fiancé et moi avons décidé de nous marier, je suis partie à la recherche de ma robe idéale, en vain.

Je me suis donc lancée dans l'aventure de créer ma robe de mariée, finalement j'en ai fait deux : une longue et une courte ! Suite à cette aventure et à plusieurs autres robes que j'ai crée pour des amies, je me suis dit pourquoi ne pas en faire un métier, et transformer cette passion de la couture qui me poursuit depuis des années en une entreprise.

7

 

Je ne pense pas avoir de domaines de prédilection. Ce que j'aime avant tout c'est créer au gré de mon imagination ou suivant les envies et les rêves d'une cliente. J'ai tout de même un penchant pour les robes rétro, fifties, qui sont si glamour avec leurs tailles marquées. J'aime aussi beaucoup les matières fluides, le tulle, la dentelle et les dos nus ! Je trouve qu'il n'y a rien de plus sexy qu'un petit bout de peau qui apparaît entre la dentelle dans le dos ! J'essaye aussi de donner un côté rock ou fun dans chacune de mes création, je n'aime pas quand c'est trop sage !

5

 

J'aime beaucoup regarder les clips ou les films. Je trouve qu'il y a beaucoup d'idées intéressantes surtout dans la science-fiction. Quelque fois je vois un col qui me plaît ou une forme de jupe et je me dis que si on changeait ça, et on rajoutait ça, on pourrait en faire une robe de mariée magnifique.

Les mangas aussi sont une grande source d'inspiration pour moi : des nœuds, des rubans, des kimonos, des jupes courtes, de la fantasy, c'est un foisonnement de styles et d'idées où l'on peut piocher pour ajouter une touche fun à un vêtement.

4

 

J'ai trouvé l'idée du projet Black très intéressante. Travailler avec plusieurs autres créatrices sur un même sujet et donc apporter chacune un point de vue, une approche différente, c'est quelque chose d'enrichissant je trouve. Et si en plus le projet peut servir une cause, il ne faut pas hésiter !

9

 

Le thème de la robe de mariée noire m'a tout de suite plus. J'ai trouvé l'idée originale et j'ai voulu relever ce défi mais en restant toujours dans mon style personnel. J'ai donc choisi de réaliser une robe avec des tissus assez aérien, pour donner une impression de légèreté. J'ai aussi essayer de la rendre un peu sexy mais pas trop, afin de permettre à la mariée -imaginaire dans le cas présent- de se sentir belle et sexy sans avoir l'impression d'être en sous-vêtement à son mariage. Je joue donc sur des jeux de transparences qui laisseront entrevoir un peu de peau par-ci par-là sans trop en dévoiler non plus. Je vais aussi essayer de rendre ma robe modulable, afin de permettre une réutilisation de la robe en d'autre circonstance, mais bon ça c'est encore en essai, le verdict quand il y aura les photos ! Patience !

6

02 novembre 2014

Julie ou l'émotion couture

 Je m’appelle Julie Cobbe, j’ai 25 ans et je viens de Grenoble (38).

6

 

 J’ai déposé ma marque Epoque By Julie Cobbe en novembre 2012. Je crée des robes de mariées, cocktails, soirée, sur mesure ainsi quee des accessoires de mode et du prêt-à-porter.

7

 Je suis très heureuse et très fière de participer à cette aventure d’autant plus que la cause me tient beaucoup à cœur.

 J’ai suivi mes études à Grenoble et plus particulièrement à Fontaine au lycée professionnel Jacques Prévert. Ainsi j’ai obtenue un BEP métier de la mode en tailleur dame, un BAC Professionnel métier de la mode et industries connexes ainsi qu’un BTS Industries des Matériaux Souples.

5

 Passionnée par la couture depuis mon plus jeune âge, je rêvais déjà dans la cour de récréation à de belles robes et de grands défilés …quelques années plus tard mes rêves sont devenus une réalité… Poussée par mon entourage j’ai décidé à mon tour de réaliser celui de mes clients et de faire honneur à leur beauté en créant une robe qui leur siéra à merveilles.

4

 Pour moi la mode est un éternel recommencement et la plus belle est celle de l’Epoque revisitée au goût du jour. Je crée sous l émotion ... Suivant ce que je vis, mes sentiments et ceux de mon entourage, ce que je vois et j entends aussi. C’est souvent la musique qui m inspire, lorsqu' elle crée en moi de grandes émotions.

2

Et lorsque je crée, je suis dans mon univers ... Un monde merveilleux, plein de sensation jusqu'à l extrême... Cela me procure tellement de passion que j'ai besoin de partager tout cela ... Et faire vivre toutes ces émotions à mes clientes, comme à mes filles ou aux spectateurs lors de mes défilés.

1

En espérant vous transmettre tout cela à travers le PROJET BLACK !

3

L'univers de Julie vous interpelle? Restez connecté pour découvrir très bientôt sa création pour le projet Black!

 Sa page facebook en attendant le site https://www.facebook.com/pages/Epoque-by-Julie-Cobbe/248624498519096?fref=ts

26 octobre 2014

Mamzelle Félix, une black corsetière

4

 crédits photo: Hors cadres photographies

Autodidacte , je suis tombée dans la couture quand j'étais petite: couture, crochet, tricot, bricolage en tout genre..., mon rêve était de tenir un magasin de laine ou une mercerie, pour avoir à ma disposition tous ces trésors!

 Mais la vie m'a entrainée momentanément loin de ma passion...des études, un poste de technicienne de labo...Je m'y suis réellement remise lorsque j'ai décidé de confectionner moi-même ma robe de mariée. Ayant une idée très précise de ce que je voulais, et ne trouvant pas en boutique ce que je cherchais, j'ai donc pris mon courage à deux mains pour réaliser la robe de mes rêves.

 Puis je me suis investie de façon beaucoup plus intensive lorsque j'ai perdu mon emploi salarié. Heureux coup du sort en définitive, puisqu'il m'a permis de revenir à mes premières amours.  J'ai rencontré une professeure de danse, devenue depuis une amie, pour laquelle j'ai confectionné de nombreux costumes de scène...puis mon mari faisant du théâtre, ce fut au tour des comédiens d'être habillés par mes soins.
Mais c'est la corseterie qui a finalement ravi mon cœur. Je suis incapable de vraiment dire quand ça a commencé...avoir une arrière grand mère corsetière a peut-être imprimé dans mes gènes ce goût pour les corsets?
Mamzelle Félix est donc née en 2012. Mamzelle, pour le coté cabaret, Félix ...et bien, pourquoi pas?

3

 

Crédits photos: Memories of Violettes

Modèle: Dame Akasha

Toujours à la recherche de nouveaux défis, de nouvelles collaborations, j'ai découvert via Facebook le groupe Black Christmas Fééries, et le projet m'a immédiatement séduite!
Assez anti conformiste, j'adore l'idée d'une robe de mariée noire, et le fait que ce soit pour promouvoir et aider une association caritative en faveur des femmes atteintes de cancer m'a profondément émue.

La tenue que j'imagine comportera...un corset bien entendu! Des fleurs peut-être...sûrement...mais chuuuuut, il faudra attendre!

 

2

 

crédits photos: Cyril Sonigo

modèle: Mizuko iz mad 

En attendant de savoir ce que nous concocter Cathy, allez faire un tour sur sa page ou sur son site!

https://www.facebook.com/MamzelleFelix

http://www.mamzelle-felix.com/


10 octobre 2014

Claire, l'elfe derrière la black créatrice

 Bonjour à tous ! Je m’appelle Claire, et je suis costumière de formation.  Je réalise du costume de scène ou des vêtements sur mesure selon la demande. Mon travail est visible sur ma page facebook, sous le nom « Les Créations de l’Elfe »

1

Comment êtes-vous venu à vous intéresser à la couture ? Pourquoi ?

 J’ai toujours été attirée par les belles étoffes. Petite, je regardais ma grand-mère coudre et j’ai rapidement voulu m’y essayer. C’est vers mes quinze ans que je me suis plongée dans la couture plus sérieusement, en même temps que s’est développée ma passion pour la reconstitution historique et l’histoire du costume.

 Je suis très vite intéressée au DMA Costumier. Cette formation m’a ouvert un champ d’exploration et m’a permis de développer un intérêt pour le spectacle vivant et le costume de scène.
J’aime particulièrement la dimension humaine qui découle d’une réalisation sur mesure ; que ce soit accompagner un comédien vers son rôle ou s’accorder avec la personnalité d’un client pour un vêtement du quotidien ou de cérémonie.

3

Quels sont vos domaines de prédilection ? (esthétique, type de coupe, technique…)

 Je me passionne de plus en plus pour la corseterie. D’abord pour l’aspect technique : de la finesse de réalisation aux subtilités d’ornementation pour arriver à un objet « bijoux » mais surtout pour l’aspect très personnel qu’implique cette pièce. Proche du corps, il faut une véritable compréhension de la morphologie de la personne et de sa notion de confort pour réaliser une pièce esthétique et agréable à porter.

6

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

 Tout ce qui m’entoure est susceptible de m’inspirer. Une lecture, la contemplation d’un paysage (je suis particulièrement touchée par l’ambiance d’un ciel d’été par temps orageux…) et bien sûr des exemples de costumes ou de traitements textiles existants.
Je me nourris également des contraintes d’un projet. Un faible temps imparti va me permettre de pousser une recherche vers des solutions techniques et esthétiques plus efficaces tout en conservant du sens par exemple.

4

Pourquoi avez-vous choisi de vous impliquer dans ce projet collaboratif ?

 Le projet Black m’a d’abord attirée pour le défi qu’il représente : réaliser une robe de mariée… noire ! Je ne suis pas forcément sensible à la notion de la robe de mariée mais cette occasion me permet de me plonger dans une vision différente.
La principale difficulté pour moi est de créer cette robe pour personne en particulier. J’ai pour habitude de construire un vêtement ou un costume en ayant en tête la personne ou le personnage qui va le porter ; c’est cet aspect humain qui me guide tout au long du processus de conception et de réalisation.
L’aspect collaboratif est également très important pour moi. J’aime énormément l’idée de se rassembler autour d’un projet commun, c’est très stimulant et enrichissant ! Nous allons toutes mettre une part de nous dans notre réalisation ; et profiter de notre association pour proposer une silhouette dans son entièreté, grâce à la présence de créateurs de bijoux, photographes et modèles. Un beau moyen de valoriser l’échange et notre savoir-faire.
De plus, l’implication du projet envers l’association Etincelle a confirmé mon intérêt pour le projet Black. Nous ne créons plus seulement pour nous et pour l’aspect défi, mais pour une implication plus grande.

 

5

Peut-on en savoir plus sur votre participation au défi ? (expliciter une démarche autour du modèle réalisé sans trop en dévoiler)

Concernant la robe sur laquelle je travaille… Je souhaite avant tout mettre en avant la collaboration entre créatrices, et c’est pour cela que j’ai rapidement pris contact avec Vanessa (les Secrets d’Aléna) afin que nous puissions échanger autour d’inspirations communes. Quant à la conception de la silhouette, elle se déroule en même temps que la réalisation, laissant ainsi une grande place à l’instinct…

 

La magie de l'elfe a-t-elle produit son effet? Vous avez hâte de découvrir sa robe? Restez connecté sur le projet Black...

 Sa page facebook:  https://www.facebook.com/lelfe 

03 octobre 2014

Persephonia ou l'art de créer l'histoire

3

 

Je suis  Persephoneia, alias Angélique dans la vraie vie.

J'ai 29 ans et je suis originaire du 93 mais j'ai émigré à Belfort par amour.

En 2007 la ville fêtait ses 700 ans et pour l'occasion organisait une fête médiévale, moi qui n'avait jamais rien cousu j'ai voulu me lancer dans un costume ! Après moults recherches et tutos lus sur internet, mon costume est né et j'en étais satisfaite (bien qu'il fut en satin-polyester-qui-brille, cousu à moitié par ma mère et pas vraiment historique), sans m'en rendre compte je venais d'attraper le virus de la couture !

2

Depuis je ne cesse de créer, d'apprendre, de tester... Entièrement autodidacte, j'ai beaucoup appris grâce à Internet et particulièrement au forum Les fées tisseuses et sa créatrice (grâce à elle, entre autres, j'ai pu percer les mystères de la construction d'un corset), mais aussi grâce aux livres de patronnages.

5

Mes passions principales désormais : les costumes historiques (particulièrement le 17e siècle) et les corsets !  Mais je reste une touche-à-tout, il m'arrive de faire des vêtements modernes, des cosplays, des accessoires, des bijoux... J'aime tester de nouvelles techniques et les mélanger pour obtenir ce que j'ai en tête (par exemple pour les bijoux accompagnant la robe de mariée noire ).

4

Le projet Black Féerie m'a tout de suite interpellée car au moment du lancement du projet j'avais débuté une création à dominante noire et j'avais depuis longtemps l'envie de faire une robe de mariée, mais pas la classique robe blanche. J'ai donc fusionné les 2 idées pour l'occasion.

La pièce principale de ma tenue est terminée (quelques images ont même filtré sur Internet mais chuuutt je ne vous dirais pas où :p) et les bijoux sont en cours. J'ai hâte de voir ce que va donner ce joli rassemblement de créatrices !

Mon blog : http://persephoneia.fr/blog

Ma page facebook : https://www.facebook.com/PersephoneiaCouture

 

Angélique vient de se déclarer en tant qu'autoentrepreneur,sa boutique ouvrira bientôt, ouvrez l'oeil, pour découvrir toutes ses belles créations.

 

1

 

Alors, Angélique a-t-elle "piqué" votre curiosité?

13 septembre 2014

Laetitia ou du "rétro-histo" chez les black créatrices

Laetitia alias Céleste.

J'ai longtemps hésité puis je me suis lancée dans le projet, qui est un défi car je ne coud et ne porte que très peu de noir depuis plusieurs années maintenant (avant c’était ma couleur mais ça m'a passé).

céleste4

J'ai commencé à coudre il y a 4 ans pour de bon grâce à un coupon trouvé au marché Saint Pierre et une machine à coudre ancienne qu'on m'avait légué. J'avais envie de jolies robes rétro, de me féminiser, et j'en trouvais peu en magasin.

celeste1

C’était un grand rêve d'enfant d’être modéliste, mais la vie m'avait conduite ailleurs, alors quand j'ai eu cette machine, j'ai commencé à coudre avec un patron sans avoir aucune base ni aucun conseil. Après une année d'essais de robes avec pas mal de défauts, j'ai commencé à comprendre beaucoup de choses, prendre de l'aisance.

 Je suis passé du rétro au coté grandes robes féériques et aux corsets. Le mélange de coté ancien et imaginaire me plaît beaucoup, et j'ai commencé à faire mes propres patrons.

céleste5

Grande fan de tout le XIX° siècle, je me penche beaucoup sur l'historique pur, c'est un grand travail de recherche qui me plaît, de détails soignés. Avec des bases historiques on peut faire de très beaux costumes.

céleste2

 

J'ai appris trop tard ( à 25 ou 26 ans) l'existence du DMA ! Donc l’entraînement et le nombre de tenues créés me sert de formation. Je compte toujours ouvrir un atelier, penchant sur le costume historique ou de scène qui est mon rêve, mais pour le moment j'ai pu intégrer un atelier de couture ameublement et je suis donc déjà ravie.

céleste3

J'ai hâte de voir les superbes créations de mes collègues.

 

Mais que nous réserve Laetitia? De l'historique, du rétro???

En attendant de le découvrir allez faire un tour sur son blog et sa page

 

07 septembre 2014

Coline une Black créatrice... La présentation de notre équipe de choc débute!

1

 

Je suis Coline, j'ai 21 ans et je suis ravie de prendre part à ce projet!

J'ai commencé la couture en autodidacte vers l'âge de 14 ans après avoir acheté ma machine à coudre. Ont ensuite suivie de nombreuses tentatives, essais et rattages, qui m'ont permis d'avancer et de comprendre pour arriver enfin à un résultat satisfaisant.

Etant attirée par la scène depuis mon plus jeune age, c'est naturellement que j'ai décidé que costumière était le métier fait pour moi. J'ai donc intégré une école où j'ai préparé un Diplôme des Métiers d'Art (équivalent BTS) option costumier-réalisateur qui m'a offert un apprentisage rigoureux et de qualité dans la réalisation de costumes de scène.

4

 

 

Je m'apprête cette année à suivre une formation de broderie, plumes, chapeau et fleurs artificielles afin d'adapter ces techniques à la scène ainsi qu'a mes créations personnelles. 

3

 

Je suis beaucoup dans l'expérimentation et toujours à la recherche de nouvelles idées, techniques et matériaux à tester, c'est pour ça qu'aucun de mes projets ne se ressemblent. J'aime beaucoup la mode avant gardiste et futuriste, et les années 20 et 60 sont mes favorites! 

2

 

Je n'ai encore jamais réalisé de robe de mariée mais l'originalité et l'audace de ce projet m'a décidé à me lancer! Black is the new white!

5

 

Vous avez hâte de voir ce que Coline nous réserve maintenant, n'est-ce pas? Alors soyez attentifs...

https://www.facebook.com/pages/Desperate-Needle/219758888141139

http://desperateneedle.over-blog.com/

02 septembre 2014

Un défi dans le défi

Nous sommes toutes plus ou moins fixées sur notre modèle, sur ce que nous voulons montrer de notre travail.

Chacune de nous a une histoire et un parcours différents, notre expérience n'est pas la même, nos influences et nos univers non plus... Nos robes risquent donc d'être trèèèèès différentes... Aussi différentes que nos mariées.

Mais comment avons-nous procédé? Compliqué... A la fois envie d'être rassurées en montrant notre projet, ne pas vouloir trop dévoiler, faire la surprise.... Finalement, nous avons préféré la surprise, même entre nous. Pourtant pour commencer à organiser la recherche de modèles pour le shooting, il fallait bien avoir une idée du style des robes...

Alors nous avons missionné notre photographe (de grand talent) Jenny de réceptionner nos croquis... Elle a jalousement gardé le secret encore à ce jour. En effet, certaines robes sont terminées, d'autres débutées et d'autres encore à l'état de projet.

Peut-être aurons-nous l'opportunité de montrer certaines créations bientôt lors d'un évènement... Mais pour le moment le mystère persiste...

L'impatience de voir les créations de chacune est grandissante, l'envie de pouvoir faire parler du projet et de l'association Etincelle aussi... Alors nos esprits en ébullition débordant d'idées ont imaginé un moyen de récolter des fonds tout en s'amusant...

postulat n°1: nous nous occupons des femmes

postulat n°2: Etincelle aussi

postulat n°3: Où sont les hommes? (à dire en chantant sur l'air de la célèbre chanson... si, aller on le fait...)

Nous avons trouvé le moyen de les associer à cela: LE DEFI QUEEN, allez faire un tour sur la page face book en cliquant sur le lien, participez et partagez. Un grand moment de fou rire et surtout une bonne action en attendant de découvrir nos créations.

flou